Day 2- Préambule et explications

Après de nombreux weekend en dehors de la maison. J’ai finalement repris mon Paul Bocuse en main.
Après une première recette choisie en fonction de ce que j’avais dans mon frigo, je me suis dit qu’un peu de discipline ne ferait pas de mal. J’ai donc repris les premières pages.

Page 5 Préambule de Mr Bocuse

La ménagère doit savoir choisir les ingrédients disponibles sur son marché pour cuisiner ses plats. Tient, c’est un discours qui me plait bien! Mais encore faut-il savoir quels ingrédients sont de saison quand aujourd’hui tout est disponible toute l’année. Quelle tristesse. Apparemment, c’était déjà un sujet d’actualité pour lui en 1975 et la qualité des ingrédients vendus sur le marché depuis bien plus longtemps.

Il ne faut pas que la ménagère ouvre son livre et décide de préparer tel ou tel plat. Je luis conseille d’aller plutôt d’aller faire son marché. Donc je n’étais pas loin de sa vérité en disant que je fais les recettes en fonction de ce que j’ai dans mon placard! C’est parfait, je peux donc continuer sur ma lancée!

P6 La nouvelle cuisine française

La nouvelle cuisine c’est

  1. Le soucis accordé à la qualité des produits  
  2. Il faut laisser aux choses leur propre goût
  3. Laisser place à l’improvisation

J’aime ces idées. Aller au marché ou dans les commerces proximités pour acheter de bons produits frais, s’enrichir des autres cultures et regarder ce qui se passe dans le monde, c’est totalement moi! Pour la part d’improvisation, ouf, je suis rassurée. Je n’aime pas faire des recettes identiques à celle de mon livre. Comme le dit bien Mr Bocuse, il faut suivre la musique mais ne pas être esclave du livre!
Une idée importante aussi est le besoin d’alléger les repas et de retrouver les vrais saveurs des ingrédients. Si on fait l’effort de trouver de bons produits pourquoi les masquer d’autres saveurs? Il faut le réhausser grâce à des ingrédients complémentaires.

Dernier point que je retiens, la citation du maître de Bocuse, Fernand Point: On ne cuisine bien qu’avec amour, dans la mesure où il s’agit avant tout de d’instaurer autour de la table l’amitié et la fraternité entre les hommes. 
C’est surement pour ça que je ne cuisine pas pour moi (c’est toujours pesant de manger seul un plat que l’on a préparé pendant plusieurs heures) mais toujours quand je suis accompagnée ou si j’invite mes amis. C’est une joie et une fierté de faire plaisirs à mes amis et à ma famille en les régalant.

 

 

Similar posts

Nouvelles gastronomiques ;)

Bonjour à tous, Après un peu d’absence pour des raisons professionnelles, je reprends doucement mais surement mes activités sur mon blog culinaire. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :